En bref...

-Zac Efron, l'acteur star du film High School Musical aurait été casté pour jouer Peter Parker dans le prochain Spider Man.
-Human target repart au numéro 1. A cette occasion c'est Len Wein, son créateur qui revient au scénario.
° HBO a annulé l'adaptation du comics Preacher pour la télé. Grosse déception.
° Batman Dark Knight avale tout sur son passage et enregistre le meilleur démarrage US de tous les temps.
° David Fincher va réaliser le film sur le comic Black Hole de Charles Burns.
° Columbia vient d'acheter les droits d'adaptation du comics The Boys.

° Deadpool et Gambit apparaîtront dans le film de Wolverine
° Robert Downey Jr ferait une apparition dans le film Huk 2. ( Certainement en prévision du futur film sur les Vengeurs ).
° Pas de Superman pour Mark Millar! En raison de son contrat avec Marvel, il ne peut pas scénariser le film d'un personnage de chez DC.
° Mark Millar est en train d'écrire la suite de Superman au cinéma. Son script sera-t-il validé ?
° David Goyer ( Blade Trinity ) réalisera le film sur Magneto.

 
     
Les Articles
 


V for Vendetta - le film -

ssue du cerveau génial d’Alan Moore et du talent du dessinateur David Lloyd, V for Vendetta est une oeuvre forte qui a marqué au moins deux à trois générations de lecteurs de Comics que ce soit dans les pays Anglo-saxons ou en France. Le récit d’un terroriste anarchiste, nommé V, qui remet en cause un pouvoir totalitaire et fasciste à travers une série de meurtres et de complots liés à la fois à ses origines mais stigmatisant le régime politique, possède des thématiques toujours d’actualité 20 ans après la première publication. Par bien des aspects, V for Vendetta est un récit bien plus fort et bien plus sombre que Watchmen du même Alan Moore. L’adaptation au cinéma d’un tel récit pose pour tout fan de bande dessiné un théorème bien connu : soit c’est une adaptation réussie remise au goût du jour, dans le genre Spider-man ou Batman Begins soit c’est une daube sans nom comme Les Quatre fantastiques et Hulk

Devant le cinéma un doute m’assaille, V for Vendetta sera-t-il une réussite ? Ce n’est pas une BD facilement adaptable. Le rythme de narration est particulièrement lent. De plus le récit de Moore et Lloyd est extrêmement dense et subdivisé en trois parties. La première partie est construite comme un polar, Qui est V ? Quelles sont ses motivations dans la série de meurtres qu’il réalise ? La seconde partie, le fameux “Vicious Cabaret”, me semble être la partie la plus difficilement adaptable car les scènes de torture sont dignes du roman de George Orwell, 1984. La troisième partie s’inspirerait plutôt du livre de Curzio Malaparte : Le coup d’état permanent qui est une réflexion sur comment réussir une révolution. Un producteur peu avisé serait tenté de faire du film un spectacle pyrotechnique sans fond et au final sans saveurs. Joel Silver est un habitué de ce genre de film, quoique dans un sens les frères Wachowski (La trilogie Matrix) apportent, au moins sur le papier, un contrepoids bienvenue. Le casting semble être époustouflant mais il y a toujours un risque de “starisation” des rôles du genre c’est Nathalie Portman qui fait Evey et pendant tout le film c’est Nathalie Portman qui fait ci ou qui fait ça... Telles sont mes inquiétudes avant d’entrer dans le cinéma.

Verdict ? V for Vendetta est un film qui suit la trame narrative fixée par Alan Moore. Ce n’est pas le délire pyrotechnique tant redouté. Les trois parties du récit sont respectées même si le film peine un peu à démarrer. Le “Vicious Cabaret”, mon moment préféré dans la BD, est parfaitement rendu, “Je te torture pour te libérer” n’est pourtant pas un concept facile à faire passer à Hollywood. Tout le mérite en revient aux frères Wachowski qui signent un scénario respectueux de l’oeuvre originale mais qui le réactualisent dans le contexte historique d’aujourd’hui (un peu à la manière des films sur les X-men), car l’Angleterre post- Margaret Tatcher n’est plus à l’ordre du jour, contrairement à l’idéologie néo-conservatrice de Bush Jr et de certains hommes politiques français (Je ne donne pas de noms cherchez vous même...). L’équation Plus d’ordre = moins de libertés, qui est le pivot central de V for Vendetta (BD ou film confondu) reste d’actualité. Je laisse libre à chaque lecteur de se faire une opinion sur tels ou tels aspects du film, sur son idéologie, car le terrorisme est une question sensible mais comme la géniale oeuvre de Moore et Lloyd, le film ouvre un débat...




Site de l'auteur: http://web.mac.com/passa.landry/iWeb/Site/Bienvenue.html

Landry

 
     
Articles

- Camelot 3000
- V for Vendetta - le film -
- Crisis On Infinite Earths

Wallpaper du jour


Rumeurs

Pas de bruits qui courent récemment...